Influences étatiques extra-européennes dans le monde universitaire et académique

À l’initiative du Rassemblement des démocrates, progressistes et indépendants (RDPI), une commission d’enquête a été constituée en juillet 2021. Elle est présidée par le sénateur Etienne Blanc (groupe Les Républicains – Rhône) et André GATTOLIN (RDPI – Hauts-de-Seine) en est le rapporteur.  La mission d’information sur “les influences étatiques extra-européennes dans le monde universitaire et académique français et leurs incidences” a restitué ses conclusions au Sénat le mardi 5 octobre 2021. 

Selon son président, la mission d’information a pour vocation de “délimiter la frontière entre le soft power et des pratiques plus offensives de certains États qui tentent d’exploiter leur présence croissante dans nos campus et nos laboratoires comme levier d’influence géopolitique ». 

Présentation de la Mission d’Information : À quelles influences extra-européennes est soumis le monde académique français ?
Par les Sénateurs BLANC Étienne et GATTOLIN André

Le monde académique français menacé par des stratégies d’influences étatiques extra-européennes qui débordent le cadre classique des relations internationales

Les auteurs estiment que le monde universitaire et académique français est soumis à de multiples ingérences et influences étrangères, notamment de la part de la Chine. Ces formes de stratégies diplomatiques, plus connues sous le nom de « Wolf warrior diplomacy » (diplomatie du loup guerrier), se caractérisent par leur nationalisme et leur opposition frontale aux pays libéraux. 

La Mission d’Information revient sur la « brutalisation des relations diplomatiques » à laquelle l’enseignement et la recherche n’échappent pas. Il dénonce des « tentatives d’influence » qui ne se limitent « plus aux problématiques d’intelligence économique, mais s’étendent  aux libertés académiques et à l’intégrité scientifique ». 

La Chine, qui constitue un bon exemple, est à ce jour l’Etat le plus en mesure de mener une stratégie d’influence globale et systémique, de par sa puissance et sa capacité à mettre en œuvre des politiques de long terme. Dans le futur, elle pourrait être rejointe par d’autres pays qui déploient d’ores et déjà des politiques plus offensives comme la Russie, la Turquie ou certains pays du golfe Persique. Ce qui représente un risque majeur pour la France. 

Une prise de conscience à conforter, une priorité à affirmer

S’inspirant de l’Alliance française et de leurs homologues allemands ou espagnols, 17 Instituts Confucius se sont implantés en France de 2005 à nos jours dans le but de faire rayonner la culture chinoise, en autonomie ou en partenariat avec des universités. 

Cette implantation n’est pas un  hasard. En effet, elle permet à la Chine d’assurer un maillage territorial dense de la France, tout en étant discrète ; de s’implanter dans des villes stratégiques comme Brest et son arsenal militaire et de renforcer l’enseignement de la langue et de la culture chinoises.

En réponse, le rapport sur les influences étatiques extra-européennes préconise 26 recommandations regroupées en 5 objectifs majeurs afin d’armer la France et de préparer les institutions à relever l’un des défis majeurs du XXIe siècle qui est de préserver et mieux protéger notre patrimoine scientifique, la liberté académique et l’intégrité de la recherche. 

En conclusion, il est vrai que les influences étatiques extra-européennes présentent une menace, si le pays ciblé manque de ressources pour détecter, maîtriser et protéger ses informations stratégiques. Mais l’Etat français devrait aller au-delà de la protection. Il serait donc intéressant d’augmenter ses investissements en Intelligence économique au sein du secteur de l’enseignement et de recherche français afin de répondre aux opérations de déstabilisation de nos homologues et d’en développer un avantage compétitif afin de se positionner face aux superpuissances mondiales.

Pour accéder au rapport : Mieux protéger notre patrimoine scientifique et nos libertés académiques.

Les travaux de la mission d’information (les vidéos, les auditions, les comptes rendus, les communiqués de presse et le rapport) sont également disponibles sur le site du Sénat

D’autres articles liés : 

Promotion M1 IE 2021-2022

One thought on “Influences étatiques extra-européennes dans le monde universitaire et académique

Comments are closed.